Café-Préhistoire | Le gisement gravettien d’Amiens-Renancourt 1, lieu de fabrication de statuettes paléolithiques

 

Résumé de la conférence

Alors que la période du Paléolithique supérieur était, jusqu’il y a quelques années, encore mal connu dans le Nord de la France, plusieurs gisements ont été récemment découverts. Parmi eux, Amiens-Renancourt 1 est le mieux documenté et le plus spectaculaire. Actuellement en cours de fouille, la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire permet aujourd’hui de présenter les premiers résultats des études sur cette occupation gravettienne datée de 27000 ans avant le présent.

Le groupe est venu durant la bonne saison et a chassé essentiellement le cheval. Le sol d’habitat est constitué d’un mobilier varié (silex, os, industrie osseuse, parures et art mobilier) abandonné lors d’une occupation d’assez longue durée avec des activités diversifiées : taille du silex, travail des peaux, boucherie...

La découverte de plusieurs statuettes féminines en ronde bosse, fabriquées sur place, est exceptionnelle. Ces objets emblématiques de la Préhistoire sont rares : en France, seule une quinzaine de statuettes féminines gravettiennes étaient connues jusqu’alors. De plus, leurs mises à jour sont anciennes, la dernière ayant été trouvée en 1959 à Tursac. La fouille récente d’Amiens-Renancourt 1 revêt donc un grand intérêt car il est enfin possible de replacer les statuettes dans le temps et dans l’espace au sein de l’habitat. Nous pouvons d’ors et déjà avancer l’hypothèse d’un atelier de fabrication de ces objets, ce qui n’est connu que dans quelques gisements européens.

 

Présentation du conférencier
Clément Paris est docteur en Préhistoire, spécialiste de la période du Gravettien. Il travaille à l’Inrap, dans la région Hauts-de-France et a dirigé plusieurs fouilles sur des gisements du Paléolithique supérieur et du Mésolithique.

 

Informations :
Ouvert à tous
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Réservation recommandée : 05 61 90 90 72