La découverte

Découvrez le musée FR

C’est en 1852 que Jean-Baptiste Bonnemaison, un ouvrier carrier d’Aurignac, découvre par hasard lors de travaux d’empierrement d’une route, un abri dissimulé par des roches recouvertes de végétation.

La découverte est alors signalée au paléontologue Edouard Lartet qui se rend à Aurignac en 1860 et entreprend la fouille de l’abri. En creusant, il met au jour un abondant matériel archéologique. Cette découverte majeure à un double retentissement scientifique qui permet de prouver « l’ancienneté géologique de l’homme » et de contribuer au développement d’une nouvelle discipline naissante : la Préhistoire. 

Si c'est Edouard Lartet qui rend le site célèbre, c'est l'Abbé Henri Breuil qui lui donne son statut de site éponyme en 1906.

C'est en 1961, à l’occasion des commémorations du centenaire de la fouille du site par Edouard Lartet, que Louis Méroc réalise un nouveau sondage en amont de l’abri et découvre une couche archéologique aurignacienne sous un éboulement de blocs calcaires.

La Mairie d’Aurignac décide alors la création d’un musée de la préhistoire, inauguré en 1969 grâce à la ténacité du curé de la paroisse, André Algans. Fermé pour vétusté quarante ans plus tard, la Mairie lance le projet de création d’un nouveau Musée-forum de l’Aurignacien dédié à l’histoire et à l’importance de la découverte d’Aurignac dans les débats scientifiques du XIXe siècle et à la connaissance de la culture aurignacienne. 

Un nouveau musée ouvre au public en 2014. Il est inauguré le 18 avril 2015 par le parrain du musée, le préhistorien Jean Clottes. Il présente un riche ensemble de plus de 300 objets, représentatifs de la culture aurignacienne : armes, outils, éléments de parure, statuettes, blocs gravés, ossements d’animaux disparus... Cartes, multimédias, chronologies, illustrations viennent enrichir la présentation. Des ateliers et un espace d’exposition temporaire approfondissent la visite et permettent aux visiteurs de mieux comprendre les modes de vie de ces populations.

Installé dans un bel écrin architectural parfaitement intégré dans un environnement naturel préservé, ce musée de site éponyme invite tous les passionnés de préhistoire, amateurs de découvertes culturelles et curieux de tous horizons, à aller à la rencontre des aurignaciens, premiers hommes anatomiquement modernes qui vécurent en Europe il y a environ 35 000 ans.

En sortant du musée, le visiteur est invité à se rendre à l’abri préhistorique en suivant un sentier de randonnée sur environ 1 kilomètre.